Le film de Marien B #718

EN BREF – « Le Labyrinthe : Le Remède Mortel » : étant donné que j’en ai rien à battre de Christian Grey qui dégonde sa pouffiasse mijorée sur je-ne-sais quel morceau de pop moisie en fond sonore et ce avec la vivacité d’un pensionnaire de maison de retraite, j’ai préféré aller voir une autre conclusion de saga, l’adaptation des livres « Le Labyrinthe » de James Dashner, alors certes y’a pas de meufs à poil, mais ça semble quand même moins chiant et plus moralement défendable. Bon, les deux premiers opus étaient sympathiques, inscrits en pleine mouvance « Hunger Games » ou « Divergente », avec une énième dystopie où l’humanité en chie parce qu’un virus transforme tout le monde en zomblards affamés, et une organisation de blindés a enfermé des dizaines d’ados en pleine poussée d’hormones et immunisés contre la maladie dans un labyrinthe rempli de dangers duquels certains sont sortis vivants, dont notre cher héros Thomas, pas musclé, pas drôle et pas charismatique. Et dans ce dernier opus, Thomas et ses copains veulent arracher des griffes des méchants l’un de leurs potes enlevé après une trahison inattendue, et ils vont progressivement découvrir une sombre vérité… Bon, pas de surprise, c’est correct. Cette trilogie est en tout cas assez respectable car elle a le mérite de ne pas vouloir être plus que ce qu’elle prétend être, à savoir du film d’action SF qui bouffe à tous les râteliers, avec quelques séquences légèrement horrifiques, des ados de 25 ans qui déboîtent des soldats pourtant surentraînés et un parti pris post-apo vu mille fois mais pourtant assez efficace, d’autant que c’est mis en scène avec application bien que sans génie, les séquences d’action font le job. On lui reprochera néanmoins des personnages souffrant d’un sacré déficit de charisme et un scénario finalement assez simpliste dans son déroulement sans oublier une durée un peu excessive (2h20 quand même), mais ce serait être de mauvaise foi que de dire qu’on y passe un mauvais moment. Ça me paraît en tout cas plus recommandable que le petit manuel SM pour frustrées du cul ou la famille de débiles congénitaux à la lourdeur abyssale…

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Vertus des pierres |
Học Nghề Đầu Bếp Ở TPHCM |
COMITE D'ENTREPRISE DU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critcroc
| SMS MultiServices
| Unredider