Le film de Marien B #2218

EN BREF – « Love, Simon » : après m’être tapé deux films un chouïa stressants, j’avais besoin de quelque chose de plus positif, de plus cool, de plus naïf, de plus gnangnan quoi ^^ ! Et donc, ce « Love, Simon » tombait à point nommé pour assouvir mon besoin de guimauve, parce que c’est agréable de temps en temps, même quand tu es un gros bourrin qui se laisse pousser la barbe. Bref, comme énormément de rom-coms ados ces derniers temps, c’est évidemment une adaptation de roman qui a cartonné chez les lectrices de « OK Podium » (si ça existe toujours ^^), et ça cause de Simon (noooooon, pas possible !), un élève de terminale tout ce qu’il y’a de plus banal, hormis sa playlist Deezer de hipster et le fait qu’il soit gay, sans jamais avoir osé faire son coming-out. Et il va donc correspondre par mails interposés avec un certain Blue, qui a le même secret que lui. Et à partir de là, il va se passer à peu près tout ce que tu t’attends à voir dans le genre : y’a des personnages d’ados assez clichés, une bande-son en mode playlist I-Tunes façon « Life Is Strange », une ambiance lycée vue mille fois ailleurs, bref, du balisé. Néanmoins, « Love, Simon » compense tous ces lieux communs avec une tendresse touchante, quelques dialogues bien sentis et enfin, une vision bien moins clichée de l’homosexualité que dans nos comédies nationales gerbantes (suivez mon regard…), avec en plus une belle leçon sur l’acceptation de soi. Bref, ça ne révolutionne rien, c’est principalement à destination des jeunes filles qui aiment bien le minois de Nick Robinson, mais au moins, y’a pas de condescendance et de foutage de gueule mal placé. Niais mais choupi.

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Vertus des pierres |
Học Nghề Đầu Bếp Ở TPHCM |
COMITE D'ENTREPRISE DU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critcroc
| SMS MultiServices
| Unredider