Le film de Marien B #3018

EN BREF – « L’Amour est une Fête » : parce que l’autre religieuse en phase terminale qui fait peur aux fragiles, bah je m’en cogne un peu, j’ai préféré me faire une comédie française interdite aux moins de 12 ans, au sujet olé-olé et avec Guillaume Canet et Gilles Lellouche, deux acteurs qui l’air de rien, ne rechignent pas à taper, un peu, dans la fourmilière du cinéma français avec des films gentiment méchants (voir « Rock’n Roll » ou « Les Infidèles »). Donc, « L’Amour est une Fête », hé bah ça parle de l’industrie pornographique au début des années 80, juste avant l’arrivée de ce VIH de merde, et de deux flics infiltrés qui tiennent un peep-show et dont la mission est de faire coffrer les pontes du milieu, mais quand on a pris goût aux plaisirs simples, entre les belles jeunes femmes aux moeurs légères et la came de partout, c’est difficile de lâcher le morceau… Bon, c’est pas mal, en tout cas c’est suffisamment impertinent et drôle pour en faire une comédie aux accents dramatiques de bonne tenue, et dont le principal objectif est de rendre hommage à une période révolue, où le porno était beaucoup plus léger et moins accessible que de nos jours où n’importe quel collégien un peu précoce peut se tirer sur la tige en deux clics, et où le sexe en général se vivait comme un plaisir hédoniste. Il y a de bonnes partitions d’acteurs, notamment des seconds rôles assez impayables, la mise en scène est parfois inspirée, le ton n’est pas moralisateur, la bande-son d’époque a de la gueule et, mode pervers enclenché, les filles sont jolies ^^´. Ceci dit, il y a des longueurs et des scènes en trop (Lellouche et sa vie de famille, on s’en balance), les personnages manquent de consistance et malgré un départ en fanfare, le film lève le pied dans son approche rentre-dedans au milieu de son récit. « L’Amour est une Fête » reste néanmoins assez recommandable, pour peu que vous n’ayez pas un aspirateur coincé dans le derrière… Et pour conclure, un petit dialogue très con qui m’a fait honteusement plier de rire : « Tant que j’aurai un visage, tu pourras t’asseoir où tu veux ». Voilà voilà ^^´

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Vertus des pierres |
Học Nghề Đầu Bếp Ở TPHCM |
COMITE D'ENTREPRISE DU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critcroc
| SMS MultiServices
| Unredider