Infozik par Mathieu D. #7

Marty Balin, fondateur de Jefferson Airplane, est décédé

 

Il avait 76 ans.

marty-balin

Par Carl Lender - Utilisé sous licence Creative Commons.

 

La triste nouvelle a été annoncée ce samedi 29 septembre sur les pages officielles du groupe Jefferson Airplane : Marty Balin, ancien chanteur et membre fondateur du groupe, est décédé à l’âge de 76 ans. Les causes n’ont pas été révélées.

Le groupe déclare :

Nous  avons perdu une véritable légende. Marty Balin a aidé à démarrer une révolution qui vit toujours aujourd’hui. Il nous manquera beaucoup. Nos pensées vont à sa famille, ses amis et les fans de sa musique partout dans le monde.

Fondé en 1965 par Marty Balin, Signe Anderson, Paul Kantner, un guitariste blues, Jorma Kaukonen, Jerry Peloquin et Bob Harvey, le groupe a gagné une certaine notoriété avec son deuxième album, Surrealistic Pillow (1967), qui contient notamment les succès Somebody to Love et White Rabbit.

Il avait quitté le groupe en 1971, avant de rejoindre Jefferson Starship en 1975, avant de partir à nouveau, en 1978, avant une reformation en 1991.

Image de prévisualisation YouTube

Une Réponse à “Infozik par Mathieu D. #7”

  1. Shahnourh Varinag Aznavourian dit :

    Eh, moi aussi ‘chuis mort !
    enfin… pas tout à fait !

    De prisons en prisons, de cellules en cellules,
    Pour avoir informé, preuves à l’appui pourtant.
    Je ne suis plus un nom, pas même un matricule.
    Abandonné de tous, je suis un mort vivant.

    On m’a pissé dessus, craché à la figure,
    Sur mes parties intimes on a mis le courant.
    Avec les rats crevés je dors dans la raclure,
    Malade et décharné, je suis un mort vivant.

    Parce que j’accusais, et qu’au sang de ma plume
    La liberté coulait et défendait des droits,
    Pour m’empêcher d’écrire on a dû sur l’enclume
    Et me briser le corps et me broyer les doigts.

    Dès lors que vérité n’avait pas bonne face,
    Dès lors que mes refus à rentrer dans le rang
    N’étaient pas dans le goût de ces messieurs en place,
    Au fond de ce tombeau, je suis un mort vivant.

    Parce que je touchais le point où le bât blesse,
    Que de langue et de plume j’étais virulent,
    Des hommes de pouvoir et de fausses promesses
    M’ont jeté dans l’oubli, je suis un mort vivant.

    Parce que mon esprit n’a jamais su se mettre
    Au rang des compromis, lèche-culs militants,
    On m’a mis dans ce trou, afin de me soumettre
    Par la soif et la faim, je suis un mort vivant.

    Mon dieu, si tu existes, écoute ma prière,
    Donne-moi le courage, et la force et la foi,
    De ne jamais faiblir face à mes tortionnaires.
    Je t’en prie, au moins toi, ne m’abandonne pas.

    Moi le pisse papier à longueurs de colonne,
    Que l’on veut museler en lui rognant les dents.
    Humble je viens à toi, moi qui ne suis personne,
    Jette un regard sur moi, je suis un mort vivant.

    Les voix des disparus, moi, je peux les entendre,
    Bien que gorges tranchées et bien que hors du temps,
    Sortant des murs griffés et de dessous des cendres,
    Qui hurlent avec moi, je suis un mort vivant.

    Je rampe dans mon trou comme un rat sous la terre.
    Dans la crasse, l’oubli, dans la merde et le sang.
    Dans ce lieu où jamais un rayon de lumière
    ne caresse ma peau, je suis un mort vivant.

    Je bois des eaux usées, dieu sait ce que je mange,
    Revêtu de haillons, j’ai l’air d’un revenant.
    Je subis des sévices et je vis dans la fange,
    mais je sais qui je suis et ce que je défends.

    De prisons en prisons, de cellules en cellules,
    Pour avoir informé preuves à l’appui pourtant,
    Je ne suis plus un nom, pas même un matricule,
    Pour délit d’opinion,
    Je suis un mort vivant.

    RIP Aznavour (1924-2018)

Laisser un commentaire

Vertus des pierres |
Học Nghề Đầu Bếp Ở TPHCM |
COMITE D'ENTREPRISE DU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critcroc
| SMS MultiServices
| Unredider