Starman

David Bowie en dix chansons

 

Par Pierre Ropert pour FRANCE CULTURE

 

Difficile de résumer brièvement la vie musicale de David Bowie, tant le chanteur et compositeur a été prolifique : en cinquante ans de carrière, il a composé et produit 26 albums, sans compter les singles et bandes originales de films. Rapide résumé de son parcours… à l’aide de ses titres phares.

David Bowie en 1996

 

**Space Oddity

Image de prévisualisation YouTube

C’est avec Space Oddity , en 1969, que la carrière de David Bowie décolle. Ce morceau révèle le chanteur, alors âgé de 22 ans, au public. La chanson deviendra ensuite la bande son de l’atterrissage de la mission Apollo 11 sur la Lune, le 20 juillet 1969. Elle raconte en effet le voyage du Major Tom, perdu dans l’espace, et son dialogue avec la tour de contrôle, sur Terre.

Life on Mars ?

En 1971, l’album Hunky Dorry inclut la chanson Life on Mars ? . A l’origine, David Bowie devait écrire des paroles en anglais pour la chanson Comme d’habitude de Claude François, ce qu’il fait en l’intitulant Even a fool learns to love . Mais les droits sont achetés par Paul Anka, qui écrit My Way , rendue célèbre par l’interprétation qu’en fait Frank Sinatra. En réponse à cet échec, qui lui fait manquer une fortune, Bowie compose Life on Mars ? , sur la même séquence d’accords que My Way *.*

**Ziggie Stardust

Image de prévisualisation YouTube

Ziggie Stardust est le nom du premier alter ego de David Bowie. Le chanteur s’est construit, tout au long de sa carrière, à travers l’incarnation de différents personnages. Cette incarnation glamrock, mélange d’Iggy Pop, Marc Bolan et Vince Taylor, vaut à David Bowie un immense succès : il enchaîne tournée sur tournée. Il finit par “tuer” symboliquement son avatar sur la scène de l’_Hammersmith Odeon , en 1973 (“C’est le dernier concert que nous ferons jamais *”).

**Rebel Rebel

Image de prévisualisation YouTube

Après Aladdin Sane (personnage et album de Bowie sorti en 1973, basé sur le jeu de mot “A Lad Insane ” (“Un type fou”), David Bowie sort l’album Diamond Dogs , en 1980. Il y crée un nouvel alter ego, en la personne d’Halloween Jack. L’album devait être une adaptation musicale du roman 1984 , de George Orwell, mais les ayants droit de l’oeuvre refusent. Bowie en fait donc un album hommage, décrivant un futur dominé par une dictature.

**Fame

Image de prévisualisation YouTube

En 1975, le chanteur a sombré dans la cocaïne. Devenu paranoïaque et mégalomane, ses déclarations écornent son image auprès du public. Il n’en sort pas moins l’album Young Americans puis le single Fame, co-écrit avec John Lenon et Carlos Alomar. C’est une période de transition : Bowie s’essaye au soul et au funk couplés aux synthétiseurs et aux rythmes motorik. Son album Station to station , dans lequel il incarne un nouveau personnage, le Thin White Duc , touche au mystique et à l’occulte.

**Heroes

La trilogie berlinoise marque la rédemption de Bowie. Fuyant Los Angeles, il se réfugie à Berlin en 1977, avec Iggy Pop, et compose, en moins de deux ans, une trilogie d’albums : Low, Heroes , et Lodger. Il conquiert ainsi un nouveau public et une immense reconnaissance artistique. Sa chanson emblématique de cette période, Heroes, conte l’histoire de deux amants réunis à l’ombre du mur de Berlin. Si elle ne rencontre pas un immense succès lors de sa sortie, elle est depuis devenue une de ses chansons phares.

**Ashes to Ashes

Image de prévisualisation YouTube

En 1980, le succès de David Bowie devient mondial. L’album Scary Monsters s’impose en tête des ventes, avec notamment le titre Ashes to Ashes . La chanson, qui oppose sons synthétiques avec une basse funk et des choeurs, raconte la suite de Space Oddity . On y retrouve le Major Tom, devenu un junkie (« We know Major Tom’s a junkie *»).

**Let’s Dance

En 1983, son titre Let’s Dance s’oriente vers le grand public. Il s’agit du deuxième album le plus vendu de l’année, juste après Thriller de Michael Jackson. David Bowie sort alors des albums moins expérimentaux et plus commerciaux, ce qui lui vaut une (relative) désaffection du public. Tonight puis Never Let Me Downne rencontrent pas le succès escompté.

 

**Hallo Spaceboy

En 1995, 1. Outside rassure les fans de Bowie sur sa capacité à prendre des risques et à se renouveler. Cet album-concept conte l’histoire du détective Nathan Adler. Les chansons, inspirées par le rock industriel et la techno, sont ainsi entrecoupées de monologues, extraits du journal intime du détective enquêtant sur l’Art-Crime, un courant artistique utilisant le meurtre comme une forme d’art.

 

**Lazarus

Image de prévisualisation YouTube

Le dernier album de Bowie, Blackstar , paraît le 8 janvier 2016, deux jours avant le décès du chanteur, d’un cancer. Dans cet album, Bowie, qui a toujours beaucoup fait appel au religieux, y fait à nouveau référence à maintes reprises. Dans le clip Lazarus , il se met ainsi en scène alité dans un hôpital. Se sachant mourant, cette icône de la pop a livré là un album testament. Et si le titre d’une de ses dernières chansons est Lazarus , c’est aussi parce que le chanteur est désormais immortel.

Laisser un commentaire

Vertus des pierres |
Học Nghề Đầu Bếp Ở TPHCM |
COMITE D'ENTREPRISE DU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critcroc
| SMS MultiServices
| Unredider